SOS Santé, la start-up bienveillante en sécurité routière

Nous avons rencontré SOS Santé au salon VivaTech 2018; start-up qui a d’ailleurs été élue VIVA Technologies Best Startup Afric@Tech 2018.

Khalid Machchate, fondateur de plusieurs start-ups et passionné de nouvelles technologies disruptives, échange avec nous à propos de son dernier bijou, SOS Santé.

Bonjour Khalid et merci pour le temps que tu nous accordes pour cet interview portrait. Tout d’abord, peux-tu nous en dire plus sur ton parcours?

Bonjour Zineb, heureux de pouvoir partager mon petit bout de chemin avec vos lecteurs, en espérant que celui-ci puisse être d’une quelconque aide pour eux.

Mon parcours éducatif est un pur produit de l’école publique, du lycée en classes préparatoires MP en école d’ingénieur ENSIAS, de laquelle j’ai reçu mon diplôme d’ingénieur informaticien avec un penchant pour le logiciel et les systèmes embarqués / mobiles.

J’ai toujours été un mordu des technologies, j’ai créé mon premier programme informatique à l’âge de 14 ans, un cours de biologie animé et interactif en “Glycémie du Sang”, et je me suis toujours intéressé à comment utiliser la technologie pour résoudre des problèmes de ma communauté, petite et large.

Entre-temps, j’ai obtenu plusieurs titres au sein de différents organismes internationaux, toujours dans la technologie et son impact sur les communautés du monde, avec des applications plus poussées et plus disruptives.

Comment t’est venu l’idée de lancer SOS Santé?

Suite à un accident d’un membre de famille qui a dû attendre plus de 2 heures avant de pouvoir être emmené à l’hôpital, juste par soucis de communication de localisation et de manque d’informations médicales. Ceci a causé des dommages physiques irréversibles; alors j’ai décidé de trouver une solution, ou même carrément d’en créer.

Peux-tu nous introduire SOS Santé?

SOS Santé est un système composé d’un petit hardware branché sur l’allume cigare de votre voiture, et une application mobile, qui permet non-seulement de détecter les accidents, reconnaître leur niveau de gravité, mais aussi de contacter automatiquement les services d’urgence et assistance les plus proches, leur envoyant vos informations de premiers soins comme votre type de sang, allergies et médecin traitant, pour un temps de réponse des urgences amélioré à plus de 70%, et un traitement médical plus rapide et approprié spécifiquement à votre profil médical.
SOS Santé a gagné plus d’une dizaine de prix à l’échelle internationale d’innovation, les plus récents étant VIVA Technologies Best Startup Afric@Tech 2018 et Demo Africa Lion 2017.

Tu es aussi fondateur de la start-up Skillearn. Peux-tu nous en dire plus?

J’ai créé ma première start-up durant mes années à l’école d’ingénieur, elle s’appelait Skillearn. C’était une plateforme de gestion de formation à travers un parcours mixte entre sessions présentielles et sessions en ligne. Elle a été racheté en license depuis.

Comment nous décrirais-tu ton expérience entrepreneuriale?

Remplie de hauts et bas, mon expérience entrepreneuriale est assez intéressante dans le sens où je n’ai jamais eu un travail traditionnel au sein d’une entreprise quelconque, et du fait que j’ai toujours eu plusieurs casquettes en tant qu’expert en Transformation Digitale et Technologies Disruptives, et en tant qu’acteur associatif aussi à l’international, ce qui m’a donné une vue multi-angle de l’entrepreneuriat dans son ensemble, stratégique et opérationnel. Cela a été un avantage lorsque j’ai commencé à diriger ma propre équipe en prospection et commercialisation, puisque j’avais une bonne compréhension stratégique des enjeux, et une bonne expérience pratique pour proposer des solutions adéquates.

Quels sont les principaux challenges auxquels tu as dû faire face?

Ceci-dit, je partage plusieurs mêmes challenges que les autres entrepreneurs dans mon contexte vivent au jour le jour, que ce soit en termes de financement, d’accès aux marchés, de mouvement de liquidité aux marchés internationaux, de recouvrement et j’en passe. Les challenges pour un entrepreneur Marocain sont multiples, mais cela forge un caractère chez l’entrepreneur persévérant qui lui permet de survivre les pires obstacles dans son environnement.

Quels conseils donnerais-tu à un porteur de projet?

Trouver des ressources en nature, si le financement n’est pas au rendez-vous: Pour ma première start-up, j’avais pas d’argent pour la hoster alors j’ai cherché et j’ai trouvé que Microsoft donnait du cloud à ses Student Partners gratuitement, alors j’ai travaillé jusqu’à rejoindre ce programme là. Le financement n’a pas besoin d’être en cash pour t’aider à t’en sortir. Commence par identifier les besoins de ton projet, fais le maximum que tu peux par toi même, et trouve le reste en nature, c’est bien plus facile.
Vous trouverez une liste des mes autres recommandations dans cet article: https://menabytes.com/startup-golden-rules/

Des projets croustillants SOS Santé à partager avec nous en avant-première ?

Après plusieurs pilotes qu’on a effectués, nous sommes en train de finaliser notre produit commercial, il entre en premier batch de production durant cet été. Nous espérons voir les premières unités, testées et certifiées, déployées en fin Octobre, Inchallah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *